Ultratrail, Iron Man, qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les courses ?

5 (100%) 1 vote

La course est aujourd’hui très à la mode que ce soit les marathons, les triathlons ou l’Ironman. En effet, il y a de plus en plus d’adeptes à ce type d’épreuves d’endurance qu’il soit amateur ou professionnel. Les gens aiment se lancer des défis et l’ultra trail ou l’Ironman, deux types de courses aussi éprouvantes l’une comme l’autre, figurent sur la liste. D’autant plus que ce genre d’activité est positif pour l’organisme. Depuis ces dernières années, ces courses extrêmes ont rencontré un véritable engouement et une augmentation au niveau du nombre de concurrents. Certains participent même à des séances d’entrainement rigoureux pour se tenir prêts sur la ligne de départ. Ce type de course rassemble des participants venus des quatre coins du globe.

La différence entre Ultratrail et Ironman

Pour connaitre l’étendue de ces deux types de courses, l’Ultratrail et l’Ironman, il faudra d’abord connaitre de quelle discipline il s’agit, quelles sont les règles du jeu et sur quel principe ils se basent.

Qu’est-ce que l’Ultratrail ?

Il s’agit en tout point de vue d’une nouvelle discipline de course à pied qui prend actuellement un essor énorme. Elle est très appréciée, car elle associe plaisir et défi à travers une grande aventure qui se déroule le plus souvent dans des paysages en milieu naturel. En général, c’est une course à pied, mais elle se fait parfois aussi à vélo ou en pirogue. Les routes goudronnées sont limitées. Si le participant doit faire plus de 80 km, les surfaces en goudron ne représentent que 15 %. Les eaux et les vivres sont autorisés durant toute la durée de la course. On parle de trail si la distance à parcourir est comprise entre 42 et 80 km. Au-delà de ces chiffres, la course est classée ultra prestigieux. Voici quelques exemples d’Ultratrail avec les distances respectives :

  • L’Ultratrail du Mont Blanc : 168 km avec 9600 m de dénivelé,
  • La Diagonale des fous : un grand raid sur la Réunion d’une distance de 130 km et 8000 m de dénivelé,
  • Le grand Raid des Pyrénées : 160 km et 10 000 m de dénivelé,
  • L’Ultratrail Côte d’Azur Mercantour : 140 km et 10 000 m de dénivelé.

L’Ironman : c’est quoi ?

L’Ironman, qui signifie homme de fer en français, est une discipline originaire des États-Unis, issue de la discipline sportive du triathlon qui est la course la plus longue du monde couvrant environ 226 km. Cette course rassemble trois épreuves spécifiques dont la natation longue sur 3,8 km, le vélo long de 180 km et enfin une course à pied sur 42 km. Compte tenu de la dureté de ces épreuves, seule une personne disposant d’une condition physique hors du commun est apte à participer à la course Ironman. C’est pour cette raison qu’il est considéré comme l’épreuve le plus extrême du monde. Pour accéder au championnat d’Ironman, il faudra d’abord passer par une qualification.

L’avantage dans cette pratique, c’est qu’elle est ouverte à tout le monde, amateur ou professionnel, homme ou femme. Pour un professionnel, il existe de nombreuses courses d’Ironman qui se déroule presque partout dans le monde.

Les courses les plus dures au monde

Pour participer à ce type de course que ce soit l’Ultratrail ou l’Ironman, il faudra plus que savoir courir ou avoir une bonne endurance pour arriver à bout de ces épreuves. Voici trois des courses les plus dures au monde.

Le Deca-Ironman de Monterrey aux États-Unis

C’est une course qui surpasse de loin un simple Ironman. Le Deca-Ironman couvre 38 km de natation, 1800 km de vélo et 420 km de course à pied. Pour ce faire, la natation se fait en piscine et les deux autres épreuves se font sur un circuit de 2 km. En tout, cela fait 900 tours à vélo, 210 tours à pieds et 760 longueurs sur une piscine olympique.

Le Badwater Ultramarathon aux États-Unis

Le Badwater Ultramarathon est aussi appelé la Vallée de la mort en raison d’une course à pied sur 218 km sur route, 86 m en dessous du niveau de la mer dans le Badwater Basin et une ligne d’arrivée sur le Mont Whitney à 2548 m. Tout ce parcours se fait sous une température de 50 °C environ et peut augmenter pour atteindre les 100 °C. C’est pour cette raison que les baskets en caoutchouc sont fortement déconseillés au risque de fondre sous la chaleur. Non seulement c’est une des courses les plus dures, mais c’est sans doute l’une des plus chaudes, au sens propre du terme.

Le marathon des sables au Maroc

Il s’agit d’une course sur un circuit de 240 km, ce qui fait six jours en moyenne. Les participants sont en autosuffisance alimentaire et soumise à une balade sous 40 °C dans le désert du Maroc. Chaque concurrent sera confronté à la chaleur, aux scorpions, et aux ampoules dues au sable, ce qui fait de cette course un vrai parcours de combattant. Elle figure également parmi les plus célèbres des courses de l’extrême.

Related Posts
No related posts for this content

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: