Réussir à muscler son périnée pour éviter les fuites urinaires

Les fuites urinaires sont un problème qui touche de nombreuses femmes, et cela peut entraîner des répercussions sur la qualité de vie. Heureusement, il existe des solutions pour renforcer le périnée telles que différentes méthodes douces et disciplines adaptées.

Mieux comprendre les fuites urinaires

Les fuites urinaires surviennent lorsque le périnée est affaibli, généralement suite à un accouchement, en raison d’un excès de poids ou pendant la ménopause. Le périnée est composé de muscles qui soutiennent les organes internes et aident au contrôle de l’émission d’urine. Ainsi, un périnée fort est essentiel pour maintenir une continence urinaire optimale. Renforcer ce groupe musculaire permet donc de prévenir, voire de supprimer les fuites urinaires.

Muscler son périnée : les exercices à réaliser

Renforcer son périnée demande patience et persévérance, mais peut s’avérer très efficace contre les fuites urinaires. Voici quelques exemples d’exercices à pratiquer régulièrement :

  • La contraction volontaire : assise ou debout, contractez le périnée (comme lorsqu’on cherche à stopper le jet d’urine) puis relâchez et répétez plusieurs fois.
  • L’ascenseur : imaginez un ascenseur dans votre vagin et contractez les muscles pour le faire monter étage par étage, puis relâchez doucement pour redescendre.
  • Les exercices de Kegel : en contraction et relaxation rythmée du périnée, ils peuvent se pratiquer à différents moments de la journée. Ils consistent également à contracter et relâcher volontairement le périnée.
  • Le yoga du périnée : certaines postures de yoga spécifiques (comme le pont ou la chaise) permettent de travailler en douceur la musculature du périnée.

Aussi, il est essentiel de bien respirer lors de ces exercices et de prendre son temps pour réaliser correctement les mouvements.

Lire aussi  Comment muscler sa mâchoire : exercices simples et efficaces

S’équiper d’un accessoire pour renforcer le périnée

La pratique des exercices de renforcement peut être facilitée grâce à l’utilisation d’accessoires dédiés, tels que :

  1. Les cônes vaginaux : leur poids progressif permet de mesurer le niveau de tonicité du périnée et de suivre son évolution. Il suffit de les insérer dans le vagin et de contracter les muscles pour les garder en place.
  2. Les sondes électrostimulateurs : elles génèrent des impulsions électroniques qui stimulent les muscles du périnée sans effort. Cet outil est souvent utilisé en complément d’autres exercices.
  3. Les boules de geisha : leur poids incite les muscles du périnée à se contracter pour les maintenir en place et ainsi travailler en douceur la musculature.

Tous ces accessoires nécessitent un usage régulier et nécessitent l’avis d’un professionnel de santé avant utilisation, notamment dans des cas spécifiques (grossesse, antécédents médicaux…).

L’apprentissage avec un spécialiste

Il peut être judicieux de faire appel à un professionnel pour apprendre les bons gestes lorsqu’on débute le renforcement du périnée. Ainsi, une sage-femme, un kinésithérapeute ou un professeur de yoga spécialisé peuvent guider, enseigner et corriger les mouvements. De plus, cela permet de poser des questions sur le sujet et d’avoir un suivi personnalisé.

Adopter une discipline globale pour entretenir son périnée

Au-delà des exercices spécifiques, certaines disciplines permettent de travailler en profondeur le corps, tout en gardant un focus sur le périnée :

  • Le Pilates : cette méthode prône le renforcement musculaire postural et met l’accent sur la respiration.
  • La méthode Feldenkrais : axée sur la conscience corporelle, elle aide à améliorer la posture et la qualité des mouvements.
  • La gym hypopressive : elle consiste en un enchaînement d’exercices associés à une respiration particulière, favorisant ainsi la tonicité du périnée.
Lire aussi  Optimisez votre entraînement : Combien de séries en musculation pour un développement optimal

Ces disciplines peuvent être pratiquées en cours collectifs ou à domicile avec l’aide de vidéos et d’ouvrages spécialisés.

Muscler son périnée : quelques conseils supplémentaires

Pour optimiser l’efficacité du renforcement du périnée et éviter les fuites urinaires, voici quelques astuces :

  • Favorisez une bonne hygiène de vie en limitant le tabac, l’alcool et une alimentation trop riche.
  • Évitez de porter des charges trop lourdes qui sollicitent d’autant plus le périnée.
  • Adoptez une posture correcte au quotidien pour ne pas comprimer et affaiblir le périnée.
  • Perdez du poids si nécessaire, car l’excès de poids engendre une pression supplémentaire sur le périnée.

Enfin, il est primordial de consulter un professionnel de santé face à des fuites urinaires persistantes ou en cas de douleurs rencontrées lors de la réalisation des exercices. Le médecin saura aiguiller vers la méthode la plus adaptée afin de résoudre efficacement ce problème.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: