L’impact du stress sur la performance physique

Considéré en tant que « mal du siècle », le stress est un phénomène qui ronge la société actuelle sur bien de domaines. Ce phénomène impacte sur bien de domaines à savoir la vie professionnelle ou la performance physique. C’est sur ce dernier point que notre article va se concentrer afin de mettre en avant les réels effets du stress chez le sportif, amateur ou de haut niveau.

Qu’est-ce que le stress ?

Trois éléments principaux sont à considérer quand on parle de stress à savoir la source du stress, la réaction de stress et l’attitude.

L’agent ou la source du stress est un stimulus qui peut être d’ordre mental ou physique, émotionnel ou social et auquel tout un chacun doit s’ajuster. Ce stimulus peut être moindre ou important, exceptionnel ou constant, positif ou négatif, prévu ou inattendu. Le stress peut aussi être d’ordre psychologique ou physiologique et aujourd’hui, il est tellement lié à notre mode de vie.

La réaction de stress quant à lui se manifeste lorsque notre cerveau sonne l’alerte. Ainsi, diverses réactions physiologiques se manifestent comme la montée d’adrénaline ou l’augmentation du rythme cardiaque. Ces dernières permettent au corps de réagir la situation, mais si elles persistent au-delà du temps nécessaire, elles peuvent être sources de malaises physiques et psychologiques. À ce moment, nous pouvons les considérer comme étant les symptômes du stress qui peuvent être physiques, émotionnels, mentaux ou comportementaux.

Quant à l’attitude, elle est générée par l’intensité de la réaction adoptée face au stress après que les glandes endocrines aient réceptionné le message envoyé par le cerveau. En fait, il s’agit ici de la perception du stimulus pour savoir si ce dernier est plus ou moins dangereux, contraignant ou exigeant. À cet effet, nous pouvons prendre en exemple un retard de 5 minutes qui ne constitue pas généralement une source de stress. Néanmoins, si notre cerveau pense à un scénario catastrophique comme le fait d’échouer à une compétition, cela peut générer une situation extrêmement stressante. Il en est de même pour les attitudes négatives et attentes irréalistes qui donnent aussi lieu à des sources de stress.

Lire aussi  Quels sports pour se muscler ou affiner sa silhouette ?

Ainsi, le stress reste donc un réflexe psychologique ou physiologique de l’organisme face à une situation complexe qui nécessite une adaptation. Pareil cas est enregistré face à des conditions engendrées entre le stress et la perte de poids par exemple.

Quels sont les différents facteurs de stress pour le sportif ?

De nombreux facteurs peuvent générer le stress et ils se divisent en 2 parties bien distinctes à savoir les facteurs intérieurs et les facteurs extérieurs.

L’un des facteurs intérieurs de stress le plus important chez le sportif est la situation de compétition. En effet, l’importance de l’enjeu auquel il doit faire face constitue une source inévitable de stress. Comme le stress est principalement occasionné par l’incertitude, le sportif est soumis à une situation de stress avant une compétition. À ce stade, il se met dans un état d’esprit vraiment différent de celui qu’il dispose durant les séances d’entraînement. Ainsi, il stresse de ne pas être à la hauteur le jour J. De ce fait, il arrive parfois que l’athlète ait des difficultés pour s’endormir et conséquemment, il est fatigué le lendemain.

Pour les facteurs extérieurs, nous pouvons citer le stress lié à la perte de poids, les déplacements, retards, adversaires et autres. Sans oublier les incertitudes générées par l’attente d’une éventuelle qualification ou d’un accord avec un sponsor.

Comment le stress peut-il impacter la performance physique ?

Le stress peut impacter sur la performance physique de 2 manières distinctes. Il peut avoir des effets bénéfiques, mais peut aussi occasionner certains inconvénients majeurs.

Précédemment, nous avons noté que le stress se manifeste après une alerte initiée par le cerveau. Cette alerte amène notre organisme à mobilier toutes les ressources nécessaires afin de mieux affronter la situation. Cela se manifeste à travers la libération de certaines hormones comme l’adrénaline et la noradrénaline. Ces dernières agissent ensuite sur le cœur et les poumons en vue d’une augmentation du rythme cardiaque et respiratoire. Ainsi, la situation de stress réoriente le flux sanguin vers les muscles afin de favoriser le passage du glucose dans le sang. Il faut savoir que le glucose aide à la mobilisation des stocks d’énergie, c’est un élément essentiel à la performance physique. C’est ce qu’on appelle « stress positif » qui constitue un véritable moteur.

Lire aussi  Musculation comment sécher ? Astuces et conseils pratiques

Le « stress négatif » quant à lui se manifeste à travers des dépenses trop importantes en énergie physique et psychique. Cette situation stressante se manifeste au cours de compétitions multiples ou de longues périodes d’entraînement. À partir de là, le sportif va avoir des problèmes à se contrôler et à s’adapter tellement il va être débordé. Aussi, les phases d’épuisement, la dépression et les blessures risquent de survenir.

 

Sources :

passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/ArticleComplementaire.aspx?doc=stress_composantes_do

tpesportsvt.e-monsite.com/pages/comment-le-stress-est-il-declenche-quels-sont-les-facteurs-de-stress-chez-un-sportif.html

natationpourtous.com/entrainement/gestion-stress.php

irbms.com/stress-ennemi-ou-ami-performance-sportive/

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: