Accessoires running : Comment s’équiper pour bien courir ?

Courir, c’est une activité sportive qui ne vous engage pas à intégrer une salle de gym et en payer les frais. C’est donc le meilleur sport à la portée de tous. Néanmoins, pour bien la pratiquer et éviter tous les risques, il est impératif de bien s’équiper. Il existe plusieurs accessoires indispensables pour les coureurs : chaussures, vêtements, montre GPS, bracelets connectés… Nous allons voir dans cet article les détails sur ces accessoires ainsi que les critères à prendre en compte pour bien les choisir.

Les accessoires de running indispensables


Pour courir, on doit en premier lieu se sentir à l’aise. Il y va des vêtements et des chaussures que l’on porte.

Les vêtements

Que vous soyez débutant ou amateur, vous devez prendre soin de vos vêtements pour faire du jogging. Courir est une activité naturelle que tout le monde peut pratiquer, dans toutes les conditions : en hiver, en été, dans la forêt, dans la rue… Mais attention, les risques peuvent être plus ou moins dangereux. Par exemple, si vous courez sous un soleil brulant alors que vous portez un gros pull, vous risquez l’hyperthermie, ce qui signifie que la température de votre corps augmente dangereusement. Ainsi, il faut porter des vêtements adéquats. Mais avant de nous étaler sur le choix des accessoires, quels sont les vêtements à mettre pour pratiquer du jogging ?

  • Le maillot :

Quelle que soit la saison, le port du maillot est indispensable. Il s’agit d’un vêtement de compression, c’est-à-dire qu’il se colle parfaitement à votre corps. Le maillot a été conçu pour favoriser la circulation du coureur. Aussi, les muscles sont bien maintenus et cela évitera le risque de casser les fibres musculaires, quand celles-ci sont fatiguées.  Toutefois,  il faut bien s’assurer de la taille de chacun. On ne s’en procure pas parce qu’ils nous donnent l’air d’être des pros. Le prix des maillots haut de gamme est assez élevé, alors, il faut prendre en compte des critères que nous verrons plus bas avant de s’investir dans l’achat d’un maillot. Il en existe en manches courtes et en manches longues, selon les saisons.

  • Le tee-shirt et les débardeurs :

On a le chois entre un tee-shirt de compression ou un simple tee-shirt. Le tee-shirt de compression donne une belle allure aux plus grands sportifs. Mais en plus, ils favorisent la circulation, et nous aident à gérer la transpiration. Tandis qu’un tee-shirt tout simple serait plus léger, mais si nous l’on a tendance à beaucoup transpirer, le tee-shirt nous collera à désagréablement à la peau, et faute d’aise, on ne pourra pas profiter pleinement du jogging. On conseille donc un tee-shirt respirant. Lorsque l’on court, même quand il fait froid, on peut avoir terriblement chaud et transpirer à n’en plus finir. Pourtant, pour bien garder le rythme, il est essentiel de garder la peau au sec. Le tee-shirt respirant aide la peau à évacuer la transpiration afin toute la durée que celle-ci soit reste au sec pendant toute la durée du running. Quand il fait vraiment chaud, vous pouvez choisir un débardeur, mais veillez toujours à ce que le tissu soit respirant, et ne portez pas une taille qui vous serre trop  le torse.

  • Les cuissards :

Bien sûr, vous vous demandez surement quelle en est l’utilité, pourquoi pas un bermuda tout simple pour courir librement ? Courir en plein air vous expose à pas mal de dangers et d’accidents, vous pourrez tomber, vous écorcher la peau… Le cuissard a été conçu pour limiter les irritations ou les blessures, surtout pour les runners amateurs qui jouent sur un long trajet. Quand il fait froid, vous pouvez même porter autre chose par-dessus votre cuissard. Les cuissards évitent aussi le frottement des cuisses, un fait vraiment désagréable quand on fait du jogging. Le cuissard limite la transpiration en été, tandis qu’en hiver, il nous met au chaud.

  • Les collants ou bas de contention :

Il ne s’agit pas des collants usuels que portent les femmes, attention ! Habituellement utilisés par les coureurs professionnels, les bas de contention servent à réguler la circulation sanguine et à limiter les douleurs musculaires, notamment celles des mollets, lorsque vous courez pendant plusieurs heures. Vous ne serez plus sujette aux crampes et si vous avez des varices, les bas de contention sont les meilleurs remèdes.

  • Les corsaires :

C’est comme un collant, mais le corsaire agit comme une seconde peau et il est plus respirant. Tout en ayant les jambes bien maintenues, vous avez la sensation de courir légèrement. Il est plutôt conseillé pour un running en hiver. Son poids est faible et comme le collant, vous n’avez pas de couture dans l’entre-jambe, donc pas de frottement. Si vous comptez faire du marathon, choisissez plutôt un corsaire pour une question de confort.

  • Le short :

On parle ici de short qui épouse la taille des cuisses et non pas de n’importe quel modèle. Les shorts sont idéaux quand il fait chaud, mais il faut vraiment que ce soit un short de compression. Encore une fois, on rappelle que ce genre de vêtement aide à réduire les risques de choc des muscles et favorise la circulation sanguine. Si vous courez en été, nous vous le conseillons vivement, laissez vos jambes à l’air libre pour se sentir et frais.

  • Le chapeau ou la casquette

Ne négligez pas le chapeau ou la casquette. Surtout si vous marchez ou courez en plein soleil. Il faut qu’il soit léger et stable.

  • Les chaussures :

Le choix des chaussures est primordial avant de courir. Vous devez prendre en compte la nature de la surface où vous courez, mais aussi de l’état de vos pieds et de leur adaptation.  On a plusieurs catégories de chaussures pour courir. Il s’agit des chaussures de trail, de running, des chaussures minimalistes, des chaussures triathlon et des chaussures pour cross.

Les chaussures de trail : elles ont été conçues pour amortir le rôle des articulations et des muscles lors d’un trail. Leurs talons sont dorénavant bien étudiés pour pouvoir absorber les chocs, ou sinon, les répartir selon le  type de foulée du trailer. En gros, les caractéristiques de ces chaussures se définissent par l’amorti (qui combine confort et protection), la stabilité (notamment des semelles et des talons), le dynamisme (qui dépend du poids des tennis), l’accroche et l’esthétique.

Les chaussures de running : toujours pour le confort des muscles et des articulations, ces chaussures aident les pieds et les muscles qui le relient au reste du corps à supporter son poids et sa tension. Le principe des chaussures pour running est la stabilité. Vous devez aussi connaître votre foulée, nous y reviendrons. L’amorti est toujours un élément clé, surtout si vous coure sur un terrain dur, la route, par exemple.

Les chaussures minimalistes : ce sont, pour certains coureurs, les chaussures idéales. En effet, elles sont adaptées au trail et au jogging, en permettant de se sentir léger sur tout le corps. On les appelle aussi les chaussures « barefoot » ou pieds nus, car c’est la sensation que l’on a en les portant lors d’une activité physique. Pour résumer ses caractéristiques, ces chaussures sont légères, flexibles à souhait avec des semelles ultrafines, un toebox large pour que pied et orteils puissent s’installer confortablement et des talons à la même hauteur des orteils.

Les chaussures triathlon : Ces chaussures boostent la rapidité des pieds lors d’une course ou d’un simple running. En principe, elles ne disposent pas de lacets, et peuvent s’enfiler en une seconde. Le système de serrage n’existe pas, mais à la place, le tissu est élastique. Elles se portent aussi sans chaussettes, donc, la légèreté est confirmée. Mais si l’on porte des chaussettes, c’est pour éviter les enflures, les ampoules, la transpiration, etc. Les chaussures triathlon ont été pensées pour éviter tous ces désagréments.

Les chaussures pour cross : ces chaussures se différencient par la présence de pointes. Elles sont plutôt utilisées pour des courses sur terrains gras comme les prairies, sur les sentiers boueux… Les semelles sont en général en caoutchouc, ce qui offre une adhérence exceptionnelle même sur les terrains meubles.

Les autres accessoires à ne pas négliger

On a vu les vêtements et les chaussures. Mais sont-ils suffisants pour bien pratiquer ce sport ? En effet, la réponse est non. Si vous la pratiquez pour le plaisir, peut-être que vous n’aurez besoin d’aucun gadget. Mais si vous la pratiquez pour entretenir votre corps et votre santé, ou encore pour une compétition, vous aurez besoin des accessoires suivants :

  • Le cardiofréquencemètre 

C’est un accessoire que vous utiliserez pour connaître votre progression et pour calculer votre fréquence cardiaque. Il existe plusieurs modèles sur le marché, mais soyez exigeant quant à la  fiabilité de l’appareil, surtout à propos des informations qu’il vous fournit. En principe, il se place au niveau du thorax grâce à une ceinture thoracique, et dispose d’un appareil émetteur. Ce dernier renvoie les données à un appareil récepteur qui peut être porté comme une montre où sont inscrites les informations utiles comme la fréquence cardiaque.

  • La porte bidon

C’est l’accessoire ultime pour pratiquer du sport. Il est très important de s’hydrater lorsqu’on pratique du running ou du trail. La porte bidon vous permet de porter votre gourde ou votre bouteille grâce à une ceinture munie d’une ou de plusieurs poches. Comme vous devez économiser beaucoup d’énergie, vous devrez boire, et c’est obligatoire. Aussi, votre performance en dépend.

  • Le Camelback

Il s’agit d’un sac d’hydratation d’une certaine contenance allant jusqu’à 6 litres ou même plus. Super léger, il est muni d’une poche à eau et d’une autre poche pour d’autres équipements.

  • La frontale

Il arrive que certaines personnes préfèrent courir le sir pour profiter du silence et du calme dans les rues. Ils ont besoin d’une lampe frontale. Par contre, il faut bien prendre en compte de sa légèreté pour qu’elle ne gêne pas le coureur. L’attache doit bien tenir même quand le courir fait des gestes brusques.

Les bâtons

Pour certains, c’est un gadget, mais pour d’autres c’est un accessoire essentiel. En effet, le bâton permet en montée et en descente. Le bâton sert à stabiliser et à amortir la foulée, tout en économisant des forces. On s’en sert en trail sur des terrains abrupts  avec de grandes pentes. C’est comme marcher avec des béquilles ou une canne. Le bâton favorise le travail des quadriceps, du dos et des genoux, tout en les assistant.

Quelques conseils utiles pour vous aider à faire le bon choix

Premièrement, vous devez prendre en compte la saison, l’état et l’infrastructure de la surface à parcourir, votre capacité à l’arpenter, et votre état de santé.

  • Selon la saison

En été, courir paraît être insupportable surtout quand il fait très chaud. Pourtant, comme nous l’avons vu ci-dessus, vous pourrez éviter la transpiration et les problèmes liés à l’articulation. Portez des vêtements adéquats, de préférence ceux qui épousent vos corps, avec un tissu respirant. Soyez à l’aise, écoutez les conseils des autres, mais ne négligez pas ce que vous, vous ressentez.

  • Selon l’état et l’infrastructure

Ici, nous parlons plutôt des chaussures. Nous avions vu les différents types de chaussures pour pratiquer du running ou du trail. Faites le bon choix selon les circonstances, mais pensez aux différents critères. Pour rappel, il vous faut des chaussures légères, avec le meilleur amorti. Si vous êtes sur un terrain abrupt, choisissez des chaussures à semelles épaisses et des crampons. Dans le cas contraire, nous vous conseillons fortement des chaussures minimalistes. Dans tous les cas, optez pour les bonnes marques afin de garantir la durabilité de vos chaussures. Avant tout achat, vérifiez votre foulée. Pour ce faire, observez l’usure des semelles de vos vieilles paires de chaussures de course. Vous avez une foulée universelle si l’usure se place à l’avant du pied. Vous avez une foulée pronatrice si l’usure se trouve à l’intérieur du pied et enfin, si l’usure se trouve à l’extérieur du pied, vous avez une foulée supinatrice. À l’achat, renseignez-vous sur les caractéristiques des chaussures notamment sur la foulée convenable. En résumé, les critères essentiels sont la stabilité, le dynamisme, la protection, l’accroche, le confort, et pourquoi pas, l’esthétique.

  • Selon votre état de santé et votre énergie

Premièrement, ne vous dites jamais que les autres accessoires cités ci-dessus sont de simples gadgets. Ils sont ultimes, surtout si vous avez un état de santé sensible. Par exemple, le cardiofréqencemètre vous aide à contrôler votre pouls et ainsi, à modifier votre rythme. Ne négligez pas non plus les moyens d’hydratation, néanmoins, pensez toujours à votre aise et même si vous êtes bien équipés, vous devez vous sentir léger, et libre de courir en toute sécurité.