Cyclotourisme : Comment se lancer ? Comment s’équiper ?

Depuis maintenant plusieurs années, de plus en plus de gens sont devenus intéressés par le cyclotourisme. Passionnés de voyage et de vélo, certains arrivent même à parcourir plusieurs kilomètres pour découvrir des régions lointaines. Qu’est-ce que le cyclotourisme ? Comment s’y lancer et quels sont les genres d’équipements nécessaires ? Voici un article que nous avons spécialement consacré sur le sujet.

Le cyclotourisme : De quoi s’agit-il exactement ?

Le cyclotourisme est un type de voyage qui autrefois a été très prisé par des voyageurs qui se décident à partir du jour au lendemain avec leurs vélos. Ils vont à la découverte de nouveaux horizons pour rencontrer d’autres habitants et se familiariser avec leurs modes de vie. De nos jours, le cyclotourisme est une pratique devenue de plus en plus commune qui intéresse beaucoup de gens. En revanche, le trajet à parcourir et les équipements sont mieux préparés.

Le cyclotourisme n’a rien à voir avec la notion de challenge sportif ni de compétition entre cyclistes. Ce sont des groupes de personnes qui par amour du voyage décident d’effectuer une certaine distance selon leurs propres rythmes. Certains visitent leur propre région, d’autres partent beaucoup plus loin pour explorer de nouveaux horizons. Mais dans tous les cas, il n’est pas question de faire des courses ni de rouler à grande vitesse.

Pour une meilleure pratique du cyclotourisme, des milliers de pistes cyclables sont actuellement disponibles en Europe et dans d’autres pays du monde entier. Ce qui permet aux cyclistes de voyager en toute sécurité et dans de meilleures conditions.

Comment se lancer au cyclotourisme ?

Contrairement à d’autres types de voyage, le cyclotourisme nécessite des préparations aussi bien physiques que mentales. Bien que vous n’ayez pas besoin de faire un entraînement intensif, il ne faudrait quand même pas négliger certaines conditions et étapes à suivre.

Si vous êtes un très grand habitué du vélo et que vous souhaitez faire le tour du monde, Il est tout à fait possible de réaliser votre rêve. Cependant, un tel voyage nécessite de grandes préparations et des efforts qui ne sont pas toujours aussi faciles à effectuer. La moindre des choses serait alors de vous fixer un objectif à atteindre selon votre capacité et vos possibilités. Fixez tout d’abord la distance à parcourir et le niveau de difficulté d’une manière raisonnable. Et puis, n’oublions pas que le cyclotourisme devrait être une activité qui devrait procurer du plaisir. Vous pourrez commencer par une petite croisière de deux heures avant d’augmenter progressivement la durée de vos sorties.

À part cela, il est aussi nécessaire de savoir garder un bon rythme de pédalage. Utilisez par exemple un petit braquet avec un rythme aux alentours de 80 rotations de pédales par minute. Cela va vous permettre de maintenir une certaine régularité de conduite pendant le parcours. Sinon, il est aussi possible d’utiliser des recours de vélo qui vous aideront à évaluer votre progression et votre performance. L’essentiel est donc de bien garder votre propre rythme sans vous laisser influencer par la vitesse des autres cyclistes. Et c’est ainsi que vous allez améliorer votre endurance.

Comme le cyclotourisme est une activité qui concilie voyage et sport, il est toujours nécessaire de faire un bon échauffement. Préparez donc votre corps avant chaque départ. Et une fois sur route, roulez lentement avant d’augmenter petit-à-petit vos efforts. C’est ainsi que vos muscles vont pouvoir s’adapter à l’exercice et à vos exigences. D’autant plus, cela vous aidera à garder un bon rythme cardiaque et respiratoire.

Que faut-il emporter ?

À part votre vélo, il est important d’emporter de différents kits et accessoires selon la durée du parcours. Vous pourrez en l’occurrence opter pour des sacoches ou une remorque selon votre propre convenance. D’ailleurs, ces deux alternatives présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Si vous choisissez une remorque, tous vos accessoires se trouveront à la portée des mains et seront facilement accessibles. Et puis, les automobilistes pourront ainsi vous repérer facilement. À savoir que la remorque est surtout pratique pour un voyage en famille. Par contre, si vous choisissez d’emmener des sacoches, elles occuperont moins de place et seront par conséquent beaucoup plus légères. Essayez juste de bien répartir les sacoches à l’avant et à l’arrière du vélo. D’où, l’importance de s’équiper des porte-bagages de qualité. Sinon, munissez-vous également d’une petite sacoche de guidon dans laquelle vous allez mettre les ustensiles que vous devrez utiliser assez souvent. Évitez par contre les gros sacs à dos qui ne feront que vous alourdir.

En ce qui concerne le kit de réparation, il dépend de votre itinéraire et de votre niveau de connaissance en mécanique. Cependant, il est toujours nécessaire de se munir d’une ou de deux chambres à air de rechange, d’une pompe à main, de deux démonte-pneus, d’une râpe et d’une colle. Emportez également un multi-outil du genre tournevis ou clé Allen qui est compatible avec votre vélo. Sinon, une pince pourrait également vous être utile. Et si vous allez effectuer de longues distances, emportez un câble de frein arrière et de dérailleur ainsi que de la visserie. Bref, choisissez vos kits en fonction de l’état de votre bicyclette et des éventuels problèmes qui pourront survenir en cours de route.

Pour bien préparer votre itinéraire, n’oubliez pas d’emmener des cartes. Il est même préférable de les photocopier afin que vous puissiez les plier et déplier à votre convenance. Vous pourrez également y surligner votre trajet et noter quelques commentaires donnés par les habitants. Il est aussi possible de se munir d’une farde à chemise en plastique que vous pourrez accrocher à votre guidon afin de toujours avoir la carte sous vos yeux.

Sinon, un autre accessoire indispensable pour tous les trajets en vélo serait un porte-bidon. Ce qui vous permettra de vous hydrater de temps en temps. D’ailleurs, la plupart des vélos modernes disposent déjà des fixations sur le tube diagonal.

Côté vestimentaire, choisissez vos vêtements en fonction des saisons, mais pensez à vous munir de vêtements confortables, légers et imperméables. Pour les chaussures, portez idéalement des baskets sans oublier des couvre-chaussures waterproof pour éviter de vous promener avec des pieds mouillés.

Et finalement, apportez une petite boîte à pharmacie, votre tente, un duvet et un matelas gonflable ainsi que votre réchaud.

Qu’en-est-il du vélo ?

Bien qu’il soit tout à fait possible de faire du cyclotourisme avec un VTT ou un VTC, il existe des vélos qui sont spécialement adaptés au cyclotourisme. Le choix du vélo dépend donc de la durée de votre périple, mais aussi de votre budget. S’agirait-il d’une petite virée de quelques heures, de plusieurs jours ou de plusieurs semaines ? Sinon, il est aussi important de prendre compte du poids de votre bagage et du type de chemin que vous allez parcourir. Il y aurait-il beaucoup de pentes ou de descentes ? Et les chemins seront-ils bien plats ou des chemins plutôt accidentés ? Tout cela vous permettra de choisir correctement le vélo dont vous aurez besoin.

Pour votre confort et pour éviter les cas d’accidents, assurez-vous que la selle, les guidons ainsi que les pédales soient dans les meilleures conditions possibles.

Commençons tout d’abord par la selle. Vous pourrez opter pour le cuir qui s’adapte facilement à la morphologie, mais qui a pourtant tendance à se déformer sous la pluie. Il est aussi possible de choisir la mousse si vous le souhaitez. Évitez toutefois de partir avec une selle toute neuve pour que vous soyez bien sûr qu’elle soit confortable. Et puis, choisissez des selles adaptées à votre morphologie et à votre sexe, car il est à noter que les selles pour hommes et pour femmes sont différentes.

En ce qui concerne le guidon, sachez qu’un modèle assez large est surtout convenable si vous roulez fortement chargé. Ce qui vous permettra de gagner en stabilité. En revanche, un guidon étroit est surtout très pratique pour se faufiler. L’important est donc de savoir choisir le juste milieu.

Et pour le choix des pédales, elles devraient être bien solides si vous allez voyager avec beaucoup de charges. Optez pour des roulements fluides qui se tournent sans accroc ni jeu. Et pensez à faire un essai de quelques mètres pour connaître d’avance la sensation de conduite.

Et dernièrement, accordez une importance particulière à vos pneus. À savoir que les pneus des VTT sont les plus souvent adaptés aux pistes cyclables. Emportez également un pneu de rechange pliable dans vos sacoches ou mettez plutôt une bande en kevlar pour éviter les crevaisons.

Où se loger pendant le voyage ?

Si vous planifiez de partir pour quelques jours, il est important de prévoir à l’avance les endroits où vous allez vous loger. Vous pourrez par exemple vous héberger dans des logements qui sont spécialement destinés aux cyclistes ou vous aventurer à dormir en pleine nature. À savoir que le camping sauvage est la plupart du temps interdit dans certaines régions d’où l’intérêt de se sympathiser avec les habitants pour obtenir l’autorisation de dresser une tente dans leur jardin.

Source :

https://www.provelo.org/fr/page/comment-preparer-un-long-voyage-velo

https://blog.kazaden.com/se-mettre-au-cyclotourisme-tout-savoir/

https://www.vacances-vertes.net/articles/decouvrir/tourisme-durable/qu-est-ce-que-le-cyclotourisme-51.html

https://www.citycle.com/20805-les-conseils-pour-debuter-dans-le-cyclotourisme/

https://lemagvoyagealternatif.com/quel-materiel-voyage-a-velo

Cyclotourisme : Comment se lancer ? Comment s’équiper ?
5 (100%) 1 vote

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: