Comment courir avec son chien ?

Un chien, c’est à la fois un ami et un allié. C’est toujours agréable de prendre soin de lui. Pour son bien-être, il a besoin de bien se nourrir, de faire des siestes de temps en temps et de se dépenser. Vous souhaitez passer un moment privilégié avec votre animal de compagnie en courant ensemble ? Avant d’initier votre compagnon à une telle activité, vous devrez respecter certaines étapes.

Est-ce que toutes les races de chiens peuvent courir ?

Certaines races de chiens ont une grande réserve d’énergie. Ces animaux ne refusent jamais une occasion de sortir et de se dépenser. Par contre, ce ne sont pas tous les chiens qui peuvent courir. Cette activité est seulement réservée aux animaux ayant une bonne santé et qui sont de taille moyenne à grande.

Courir n’est pas une activité conseillée pour un chien qui :

  • Est trop jeune : pour un animal qui n’a pas encore achevé sa croissance, la course peut engendrer des troubles articulaires irréversibles. Il risque de souffrir d’uns handicap important lorsqu’il prend de l’âge. Patientez au moins qu’il ait atteint sa première année avant de l’initier une activité intense.
  • Souffre de surpoids important: pour un animal de compagnie obèse, la course va favoriser des problèmes cardiaques et respiratoires. Afin qu’il se déleste de quelques kilos, emmenez-le faire de la marche. Lorsqu’il se sera délesté des kilos superflus, initiez-le progressivement à la course.
  • Possède un gabarit très imposant: la course n’est pas adaptée aux chiens très grands et forts. Il vaut mieux opter pour la marche.
  • Présente des troubles respiratoires, cardiaques et/ou articulaires. Assurez-vous que votre animal de compagnie ne soit pas sujet à des pathologies ne lui permettant pas de faire un effort physique intense.
  • Appartient à la race de chiens brachycéphales: ce sont des races qui ont le museau aplati. Ces animaux ne possèdent pas de bonnes capacités respiratoires. Ils ne peuvent pas effectuer des efforts physiques prolongés.

Il est à noter que les chiens n’ont pas la capacité de réguler leur température corporelle à travers la transpiration. De ce fait, il faut éviter de courir avec votre animal de compagnie lors des périodes de fortes chaleurs. Il va risquer de faire un coup de chaleur.

Se munir des équipements indispensables

·      Disposer de l’équipement de base

Lors d’une sortie en plein air, votre chien aura tendance à ne faire qu’à sa tête. Pour le diriger, servez-vous d’un harnais. Il se sentira plus à l’aise qu’avec un collier. Privilégiez une laisse conçue pour le jogging, avec amortisseur de chocs. Ce sera plus pratique qu’avec une laisse classique. Cet outil va atténuer les tractions de votre compagnon. Il est bénéfique pour les articulations et la colonne vertébrale des deux coureurs.

Lire aussi  Quel sont Catégories dans la course à pied : Guide essentiel pour les coureurs

Munissez-vous d’une gourde et d’une écuelle si vous allez courir sur un long parcours. Votre animal de compagnie peut avoir envie de boire à tout moment.

·      Avoir une bonne ceinture

Comme la course est une activité intense, il sera difficile de tenir une laisse à la main. Accrochez-la à une ceinture créée à cet effet. La ceinture va préserver votre dos lors de l’effort.

·      Garder à portée de main certains éléments importants

Emportez des sacs ramasse-crottes. Munissez-vous aussi de petites récompenses. Celles-ci vous permettront de récompenser et de féliciter votre compagnon après l’effort. Dans la nature, votre toutou n’est pas à l’abri des tiques, des puces ou d’autres nuisibles. Pour les éviter, emmenez un spray ou des pipettes adaptées. Assurez-vous de donner les bonnes doses des produits que vous utilisez.

Courir avec son chien : comment éviter ou dépasser certaines problématiques ?

Lors de l’initiation d’un chien à la course, vous allez rencontrer différentes problématiques. Ces désagréments sont tout à fait normaux. Il suffit de trouver un bon moyen de canaliser l’enthousiasme de l’animal.

·      Le chien ne fait que sauter sur son maître au lieu de courir

Dans ce cas, l’animal déborde d’énergie et exprime sa joie de passer du temps avec son maître. Il est essentiel de le calmer.

·      Le chien ne court pas

Si vous êtes confronté à ce genre de situation, cela signifie que l’animal ne souhaite pas courir. Vous ne devez pas le contraire à participer à l’activité. Vous aurez besoin de trouver une bonne source de motivation.

·      Le chien a tendance à changer fréquemment de direction

Votre animal de compagnie ne parvient pas à garder le cap ? S’il court dans toutes les directions et qu’il ne fait que ce qui lui arrange, prenez les mesures nécessaires. Il faut faire très attention face à ce genre de situation. Les chiens procèdent souvent de cette manière afin d’en savoir un peu plus sur leur environnement. Ils reniflent les odeurs et organisent leur propre chasse au trésor ! Malheureusement, c’est un comportement vraiment dangereux, car il risque de vous faire tomber.

Si vous êtes confronté à cette situation, faites preuve de fermeté. Maintenez régulièrement la laisse qui rattache votre chien à votre ceinture. Assignez à votre compagnon une position précise lors de la course. Cela l’aidera à identifier facilement sa place. Vous pouvez le placer :

  • Devant vous: lorsque le chien est placé devant, il aura tendance à vous tirer. Restez attentif au moindre ralentissement et/ou arrêt. Dans ce cas, bousculez-le gentiment avec vos jambes. C’est un moyen de lui montrer qu’il vous gêne. Ayez un ton ferme et dites-lui « non » ou « devant ». Dès qu’il suit vos instructions, encouragez-le à continuer.
  • Sur un des côtés: quand il se place à cette position, il sera contraint de suivre votre rythme. S’il change de côté, tirez sur la laisse. Habituez-le à un côté précis et ne le changez plus de position.
Lire aussi  Quelle Cadence pour la course à pied. Guide essentiel pour l'amélioration

Restez attentif à la nature et aux besoins de votre toutou. Si vous avez un chien de traîneau comme un husky, il devra toujours être placé de vous. Cette race est faite pour tirer. Si vous le traînez sur le côté, il risque de se frustrer et il ne sera pas à l’aise. Certains chiens sont plus dociles et obéissent naturellement à vos consignes. Pour d’autres, c’est un peu difficile de les initier. Mais, il faut persévérer.

Quelques conseils à prendre en compte

·      Comment calmer son chien ?

Marchez au pas, tant que votre animal de compagnie reste calme vous pouvez accélérer progressivement. Dès qu’il commence à s’exciter, ralentissez. S’il n’arrive pas à se calmer, stoppez net. Ainsi, vous pourrez le maîtriser dans une marche calme et maîtrisée. N’hésitez pas à le repousser. Cela va lui montrer qu’il doit arrêter de sauter et doit rester dans les rangs.

·      Pourquoi montrer ses fesses à son chien ?

Lors d’un jeu trop vif, pour temporiser un jeu, les chiens se montrent le derrière. Les fesses agissent alors comme une sorte de barrière. Si vous dites « non » d’un ton ferme à votre chien et il ne se calme pas ? Tournez-lui le dos et montrez vos fesses pendant quelques secondes. C’est un moyen de calmer ses ardeurs.

·      Que faire avant une course ?

Si votre animal de compagnie a beaucoup d’énergie à revendre, laissez-le se dépenser avant la course. Offrez-lui un peu de liberté. Cette méthode est assez pratique pour les chiens jeunes ou les chiens agités. Si votre compagnon ressent des difficultés à canaliser son énergie, faites-le participer à des activités sportives.

·      Quelle est la période idéale pour courir ?

Emmenez votre compagnon courir avant le repas. S’il a déjà mangé, attendez au moins trois heures avant de faire une course. Cela évitera les torsions d’estomac. Ne courez jamais lors des heures chaudes. Lors des périodes estivales, courez très tôt le matin ou en soirée.

Lire aussi  Les applications de Course à Pied Gratuites: Guide Essentiel pour Coureurs

Quelques techniques d’éducation canine

Ne forcez pas un chien à courir lorsqu’il ne le veut pas. Il revient à son maître de trouver une manière de le motiver. Ainsi, la course deviendra une vraie partie de plaisir.

·      Opter pour la technique d’éducation positive

Cette méthode consiste à jouer sur la motivation du chien. En lui donnant envie de courir, vous allez atteindre aisément l’objectif fixé. La motivation peut revêtir la forme d’un jouet, d’une friandise, d’un jeu avec son maître, etc.

Si votre toutou aime une personne en particulier, placez-la devant lui. Encouragez-le à aller vers elle. Sa présence suffira à le motiver. Félicitez-le pour chacun de ses efforts. Vous allez le motiver avec un jouet ou une friandise ? Une personne devra courir devant lui et lui montrer l’objet de sa convoitise. Il va courir pour atteindre sa friandise ou son jouet.

·      Motiver le chien grâce à la présence d’autres chiens

Certains animaux sont plus motivés lorsqu’ils sont en présence de leurs congénères. Pour cela, attachez votre chien et montrez-lui que d’autres animaux vont courir avec lui. En voyant les autres s’amuser, il prend plaisir à courir. Une fois qu’il a pris goût à l’activité, encouragez-le à continuer.

Comment doit se dérouler une course ?

Vous devez éviter de brusquer votre animal de compagnie. C’est pourquoi, avant de commencer une course, il est nécessaire de lui laisser un peu de liberté. Planifiez préalablement une petite balade en liberté. Cela va aider son corps à se préparer à l’effort et aussi de faire ses besoins. Lorsque la course sera terminée, il faut aussi lui laisser se dégourdir les pattes à sa guise.

Il est crucial de faire des pauses régulières. Arrêtez-vous tous les quarts d’heure et hydratez votre compagnon. Assurez-vous que votre animal de compagnie est en forme. Restez attentif à son état de fatigue et à sa respiration. Donnez-lui l’occasion de le récupérer. Pour cela, vous pouvez ralentir la cadence de temps en temps. Gardez un œil sur ses pattes et inspectez qu’il ne soit pas blessé.

Dans un premier temps, courrez sur une courte distance et à une allure modérée. Vous pourrez allonger le parcours progressivement. Privilégiez les terrains plats au début et augmentez progressivement le niveau de difficulté.

Après chaque course, complimentez votre animal de compagnie pour ses efforts : caressez-le, offrez-lui une petite friandise, etc.

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: