Comment entretenir son vélo ou VTT ?

Entretenir son vélo de façon régulière est très important. En effet, il est primordial pour le bien-être et la sécurité du cycliste de rouler avec un vélo bien propre et fonctionnel dont les rouages sont parfaitement ajustés. Un entretien régulier permet à votre vélo de durer beaucoup plus longtemps, car les pièces comme les chaînes ne vont pas s’abîmer ou se casser trop vite. En effet, à cause des intempéries, des résidus de la route ou des saletés en général, les performances de votre vélo se trouvent altérées à cause des actions abrasives des facteurs cités précédemment sur les pièces. Non seulement c’est dangereux, mais cela peut provoquer le vieillissement prématuré de certains éléments du vélo. Dans ce cas, la manière la plus simple d’éviter ces désagréments consiste à nettoyer son vélo selon le rythme de ses virées.        


Préparer son vélo avant le nettoyage

Pour que les étapes du nettoyage et des entretiens soient efficaces, il est nécessaire de garder une logique d'enchaînement à commencer par bien fixer le vélo. Quel que soit le type de vélo, la procédure est la même. Cependant, pour un vélo de type Fixie par exemple, c’est beaucoup plus facile, car il n’y a ni cassette ni plusieurs plateaux à nettoyer. 

Il existe plusieurs manières de stabiliser son vélo, mais le mieux est d’utiliser un pied d’atelier pour vélo. Il existe de nombreux modèles de pied d’atelier et certains sont dotés d’une parfaite qualité comme le pied d’atelier PCS-10 de la marque Park Tool. Ce modèle est capable de supporter les vélos VAE route ou VAE VTT pesant plus de 22 kg. En termes de nettoyage, utiliser ce type de support permet :

De nettoyer le vélo debout, 

De tourner autour du vélo facilement,

De régler les dérailleurs tout en tournant les pédales manuellement et régler d’autres problèmes,

D’accéder à toutes les parties du vélo agréablement y compris le dessous.

Si vous ne disposez pas de ce type de matériel, il est conseillé de placer votre vélo à l’envers appuyé sur le guidon et la selle. 

Par ailleurs, il faut aussi considérer les autres matériaux indispensables tels que :

Le seau,

Un chiffon sec et propre,

Des brosses spécifiques pour vélo,

Une éponge,

Des produits nettoyants,

Un dégraissant,

De la graisse, du lubrifiant pour vélo et des huiles spéciales pour les chaînes.

Il faut également placer le vélo dans un lieu propre et bien dégagé de manière à pouvoir se déplacer autour sans encombre. Ensuite, il faut enlever les roues et mettre en place la repose chaine sur la pâte arrière droite de votre cadre. Pareillement pour les autres pièces qui peuvent être lavées à part. 

Les différentes étapes de nettoyage

Un bon entretien passe toujours par le nettoyage adéquat. Il est d’ailleurs conseillé d’utiliser un nettoyant 100 % biodégradable pour réduire l’impact environnemental. De même que la vaporisation en spray est parfaite pour avoir accès à toutes les parties du vélo rapidement y compris le cadre, la fourche, le guidon, les pédales et toute la transmission incluant la cassette, la chaîne et les dérailleurs. L’un des avantages de ce type de produit est qu’il est adapté pour toutes les pièces de vélo y compris la transmission et les chaînes de freins. Vous devez laisser agir le nettoyant entre trois et cinq minutes suivant la notice évidemment. La plupart du temps, si la cassette stocke trop de saletés qui peuvent gêner le passage des vitesses ou faire grincer la chaîne, il est préférable d’utiliser un dégraissant pour que l’entretien de la transmission du vélo soit efficace. 

En ce qui concerne la selle, il faut la protéger avec un sac en plastique, car elle est perméable. Enfin, le nettoyage des pédales, des freins et des rayons se fait à l’aide d’une brosse à dents. C’est assez petit pour accéder aux moindres recoins de votre vélo et enlever toutes les poussières accumulées. 

Dégraissage et graissage

Étant donné que le lubrifiant actuel utilisé agit comme une colle capable d’attraper toutes les poussières en chemin, la transmission se salit facilement. Par conséquent, la vitesse peut sauter en route. Il faut dans ce cas utiliser un produit dégraissant. L’utilisation d’un dégraissant biodégradable tel que WD-40 Bike est économique pour nettoyer la transmission, car la quantité utilisée est plus faible.             

Pour finir, il faut conclure l’entretien avec un graissage régulier sur l’ensemble des pièces qui composent la transmission du vélo ou du VTT. Cette dernière étape empêche l’usure prématurée et ainsi permet de garder la transmission silencieuse et le passage des vitesses plus fluides. Là également, le choix de produits est large, mais il est conseillé d’utiliser de la graisse sous forme de pâte pour les aspects mécaniques, en revanche l’huile est recommandée pour tous les éléments de la transmission.  

En bref, l’entretien de votre vélo doit passer par une bonne installation, un nettoyage approprié et un bon dégraissage et graissage, et ce, avec les produits et les équipements adéquats.

Comment entretenir son vélo ou VTT ?
5 (100%) 1 vote